Le 5 avril 2021, lundi de Pâques

 

MARIE NOEL

« Les Chansons et les heures » 

     Musique et Poésie avec

 

Marie-Christine Barrault, récitante

Florence Malgoire, violoniste

 

Barrault MalgoireNous vous proposons un voyage à la rencontre d’extraits que Marie-Christine Barrault a sélectionné du livre des poèmes de Marie-Noel « Les Chansons et les heures » avec, en miroir des affects, des pièces de violon seul et polyphonique de musiques de Jean Sébastien Bach, Johan Paul Westhoff, Franz Ignaz Biber, Nicola Matteis et improvisations de Florence Malgoire.

Nous avons crée ce programme inédit à la demande du  festival de musique sacrée, Agapé, en Suisse et avons eu la joie de le rejouer à Auxerre, ville natale de la poétesse, pour l’anniversaire des 50 ans de sa mort  en 2017.

Marie Rouget (née le 16 Février 1883 et décédée le 23 Décembre 1967) à Auxerre avait adoptée pour nom de plume Marie Noel (suite à la mort de son frère dans la période de Noel).

Dans le salon de Musique de sa famille très cultivée et peu catholique, on se réunissait et Marie-Noel jouait du piano.

Femme célibataire, profondément croyante, grande amie du Général de Gaulle qui lui décerna la Croix d’officier de la Légion d’honneur en 1960, elle obtient en 1962, le Grand Prix de poésie de l’Académie Française.

En 1962, le compositeur Roger Boutry, Grand prix de Rome, a choisi son « Rosaire des Joies » pour texte à son oratorio donné en première audition au « Théâtre des Champs Élysées », en Février 1963.

Compositeurs des musiques entrelaçant les poèmes :

Nicola Matteis ( 1650 Naples - 1713 Londres)  , violoniste , guitariste et compositeur Napolitain ayant émigré à Londres , fut l’un des premiers à écrire pour le violon seul en polyphonie , précurseur des sonates et Partitas de Jean-Sébastien Bach. Matteis fut un interprète magnifique : un texte de John Evelyn(1674) nous confie que Matteis faisait « parler son violon comme une Voix humaine « .

Johan Paul Von Westhoof : (1656 Dresde - 1705 Weimar), Violoniste virtuose et compositeur est un des tout premiers en Allemagne à la période baroque à  composer pour le violon seul et inspirer J.S. Bach. Il fut Maître de Chapelle de Dresde (1674-1697) et à la cour de Weimar (1699-1705). Malheureusement beaucoup de ses oeuvres ont disparu.

Heinrich Ignaz Franz Von Biber (1644 Wartenberg - 1704, Salzbourg), violoniste  virtuose et compositeur a exploré toutes les possibilités sonores du violon jusqu’à proposer des accordages du violon habituellement en quintes (sol-ré-la -mi) avec pour chaque mystère du Rosaire une scordaturra différentes pour renforcer l’affect et faire ainsi sonner le violon totalement différemment. (Un double CD est consacré à l’intégrale de ces sonates pour violon et continuo des mystères du Rosaire , Florence Malgoire et les dominos , texte de l’évangile dits par Marie-Christine Barrault). édition Psalmus.

Jean-Sébastien Bach (1685 Eisenach - 1750 Leipzig), Violoniste, organiste, compositeur que je ne vous présente pas tant il fait partie de la vie de tout mélomane ou musicien : vous pourrez entendre l’adagio en sol mineur, l’andante en La Majeur extraits de ses fameuses sonates et partitas, vraie « bible » des violonistes.

Florence Malgoire